FORUM FERME

 ::  :: YUG ► Tour Sud Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MINI QUÊTE (INTRIGUE N°1) : GROUPE B

avatar
Grigori E. Raspoutine
Chef de la Main Noire
Né(e) il y a : 61 ans
, à : Pokrovskoïe, Russie
, mes proches me surnomment : Raspoutine-Novyi
et pensent que je ressemble à : un fou.
Actuellement je suis : veuf.
, je suis : attiré par les femmes.
J'ai fait des études : standard
, aujourd'hui je travaille en tant : que maître du monde.
Sans le cacher je soutiens : la Main Noire.
J'ai rédigé : 103
parchemins, et récolté : 259
Dengi. Mon portraitiste s'appelle : Eden Memories.
Ma baguette est faite en : en ébène de Macassar et son coeur est en poudre de dent de dragon.


Sacoche magique
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
http://koldovstoretz.forumactif.com
9/5/2017, 23:48
 

Chasse à l'homme : La Tour Sud
Le leader charismatique passa les grandes portes de l'école, fière, son épais manteau noir sur les épaules, suivi de sa troupe de sorciers d'élites sur les talons. Il pénétra dans la salle principale, où tout le monde l'attendait. Un silence de mort régnait dans la salle. Raspoutine se réjouissait de la discipline présente chez les élèves, un rictus apparaissait dans le coin de sa barbe. Il traversa l'assemblée sous le regard inquiet des autres sorciers, jeunes ou plus âgés. Sa présence n'augurait rien de bon, tout le monde le savait. Il finit sa marche sur la petite estrade qui les surplombait tous, prenant la place au directeur de cette école. Il ne parla pas tout de suite, se contentant d'examiner la salle avec son regard perçant. Finalement, il commença. "Chers élèves, chers professeurs. Je me présente aujourd'hui devant vous non pas comme un sorcier ordinaire, mais comme le père de la société magique russe. Les temps sont durs, la misère colle son front à nos portes et tente de nous désarçonner. Il faut lutter. Nos ennemis sont parmi nous en ce moment-même, ils veulent vous faire fléchir et nous détourner de nos objectifs ... c'est impardonnable". Sa voix se stoppa. Il se délectait en bon légilimens de la frayeur qu'il faisait pénétrer dans ces petites têtes vides et naïves. "En ce moment-même, dans ce château, un groupe d'élèves rebelles se terre, de peur d'être découvert. Nous avons besoin de votre aide pour les trouver et les châtier comme il se doit, pour l'honneur de notre Mère Patrie". Il sentait leurs souffles s'accélérer, leurs cœurs battre à tout rompre dans leurs poitrines. Il inspirait le respect, la peur, la crainte. "Pensez à vos familles. Vengez-nous, vengez-vous, soyez de bons et fidèles sorciers. Nous avons besoin de vous tous".

Vous allez être envoyé avec votre groupe dans la tour sud. Votre objectif, retrouver la cible qui vous a été désignée : Helen McNevis, un élève étranger qui est soupçonné de haute trahison. Les dernières informations qui vous ont été fournies seraient qu'il se cacherait dans cette zone. A vous de réfléchir suffisamment, de faire confiance ou pas à vos coéquipiers. Faites attention, cette zone reste dangereuse, peut-être que la cible a piégé certains endroits.

   
Informations

Sont convoqués pour cette quête :
@Caelan O'Reilly
@Leif P. Loshav
@Maria G. Raspoutina
@Ada Dubroskaya

Maximum 200 mots par réponse. Veuillez respecter l'ordre de poste, le PNJ interviendra à la fin de chaque roulement pour vous proposer des choix d'évolution. Veuillez vous mettre d'accord dans le groupe, sur la solution choisie car elle influencera sur chaque membre. Bonne chance, que la force soit avec vous !
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

11/5/2017, 22:13
Invité
Aligné avec le reste du corps enseignant, l'irlandais affichait en ce jour sinistre un masque d'impassibilité. Si cet homme inspirait la peur et la crainte à tout être doué d'un peu de bon sens, le respect était remplacé dans le cœur du sorcier par un mépris incommensurable pour cette engeance dégénérée. L’aigue-marine de ses yeux tranchait d'une dureté que l'on retrouvait au pli de ses lèvres pincées. Silencieux, mains nouées dans le dos, il laissa leur Leader prendre la place du Directeur et congédier ce dernier au même rang que la plèbe. Si la situation aurait pu en temps normal lui faire goûter à l'ironie, Caelan n'éprouva qu'une bile aigre alors qu'il rejoignait le reste de son groupe.

Il observa les sorciers qui seraient les chasseurs dans cette traque grotesque, ridicule, et tomba sur le pauvre Leif Loshav. Sans un mot, il tendit une main vers le gamin pour lui attraper la nuque d'une poigne ferme mais douce et l'attira à lui afin de le mettre, de façon aussi métaphorique que sincère : sous son aile. Il toisa les autres adultes, baguette dans sa main libre et, toujours en silence, quitta la grande salle pour rejoindre la tour Sud.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

11/5/2017, 22:27
Invité
Leif était terrorisé. Il ne le montrait pas, comme cela sied à celui qui a reçu la dure injonction à la virilité. Mais intérieurement, il craignait cet Homme, il craignait son ordre, craignait les conséquences de cette journée. Un peu plus pâle qu'à son ordinaire, le né-moldu ne regrettait pas d'avoir laissé Ernest dans son dortoir. Si quoi que ce soit venait à leur arriver, au moins ce lapin-là serait sauf. Mais Andreï ? Leif s'inquiétait de son second lapin. Il aurait aimé le voir et être sûr que personne ne lui faisait de mal.
Attrapé par la nuque, le tout jeune élève n'eut pas même le temps de songer à faire mine de changer de groupe. Il suivit le professeur O'Reilly, en silence, obéissant par habitude et bon conditionnement, quand tout en lui n'était qu'hésitation et peur. Voulait-il vraiment trouver cette rebelle ? La livrer à cet Homme ? Elle allait souffrir. Est-ce que davantage de gens souffriraient s'ils ne la ramenaient pas ? Pas sûr. Au bout d'un moment, il lui vint à l'esprit que le mieux, pour qui s'inquiétait pour elle, était sans doute de la trouver en premier. Ce qui impliquait de fausser compagnie aux autres, dont il n'était certain de l'orientation politique.

Il y avait un lieu pour cela, un lieu autant désigné pour retrouver sa camarade de classe que pour perdre ses coéquipiers. Leif le proposa, de sa mi-voix habituelle:

"- Peut-être devrions-nous aller voir dans le labyrinthe des miroirs ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

12/5/2017, 13:04
Invité
Le visage grave, sérieux, la tête haute, la femme mirait avec une intense fierté son père face à l'assemblée d'élèves et de professeurs de Koldovstoretz. De plus, le voir ainsi mettre à l'écart de façon magistrale, son directeur, vit gonfler d'importance la sorcière. Cet homme méritait ce qu'il vivait. Même s'il ne montrait aucun semblant de sentiment, elle ressentait sa déception, sa colère qui émanait de son corps. Nikolaï Sergeïevitch Ivanov était redescendu de son piédestal, pour revenir auprès de la société sorcière. C'était jouissif. Un sourire carnassier ornait les lèvres de la Raspoutine. En faisant attention à ce qui l'entouraient, son regard traversa l'immense salle où s'étaient attroupés les élèves, en rang, tel une jeune armée prête à combattre.

C'est ainsi que Maria suivit son groupe, le regard sombre. Elle sourit lorsque le professeur plaça son élève sous sa protection, trouvant cette faible créature bien minable pour se prétendre sorcier. La femme écouta l'élève, tandis que tous sortaient de la grande salle en direction de la tour sud, celui-ci proposa d'aller aux Labyrinthes des Miroirs. "Tu iras où on te dira d'aller" Se contentera-t-elle de lui répondre, sèchement. "Qu'en pensez-vous professeur ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

14/5/2017, 14:22
Invité

    C'était une sorte de défaite personnelle, pour Ada. En tant que Contrôleuse au Centre de gestion des dossiers des sorciers étrangers, elle avait perdu tout trace de cette Helen McNevis, une élève étrangère dont la surveillance rapproché n'avait donné rien de concluant. Jusqu'au moment où les soupçons sont apparus, il était trop tard et voilà qu'un danger potentiel était dans la nature. C'est pour cette raison que la sang-pure se trouvait dans l'école de sorcellerie. Elle savait qu'une sorte de "chasse" aurait lieu et elle ne voulait pas la manquer. Elle mettrait la main sur cette Helen McNevis pour oublier cet échec dans sa carrière.

    Le grand Raspoutine lui-même avait fait le déplacement au sein de l'établissement, pour inspirer ses troupes mais aussi les intimider. Après le discours, les élèves et les professeurs avaient été séparé en petit groupe. Exceptionnellement, Ada était de la partie après avoir obtenu l’autorisation de participer à cet "évènement". Ada alla rejoindre son groupe, se contenta de faire un signe la tête pour les saluer et les suivit sans rien dire vers la Tour Sud...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Grigori E. Raspoutine
Chef de la Main Noire
Né(e) il y a : 61 ans
, à : Pokrovskoïe, Russie
, mes proches me surnomment : Raspoutine-Novyi
et pensent que je ressemble à : un fou.
Actuellement je suis : veuf.
, je suis : attiré par les femmes.
J'ai fait des études : standard
, aujourd'hui je travaille en tant : que maître du monde.
Sans le cacher je soutiens : la Main Noire.
J'ai rédigé : 103
parchemins, et récolté : 259
Dengi. Mon portraitiste s'appelle : Eden Memories.
Ma baguette est faite en : en ébène de Macassar et son coeur est en poudre de dent de dragon.


Sacoche magique
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
http://koldovstoretz.forumactif.com
31/5/2017, 21:28
 

Chasse à l'homme : La Tour Sud
Arrivés devant la tour sud vous ne voyez pas un ras, les élèves sont tous encore dans la salle de réception et les professeurs et membres du personnel sont répartis dans les différents groupes de recherche, il est donc normal que les environs soient déserts. Vous vous dirigez vers la porte qui donne sur les escaliers et en l'ouvrant vous entendez un bruit étrange. Hélas impossible de savoir d'où il vient, l'espace est trop grand, il est possible que cela vienne du premier étage, mais également du dernier. Il vous faut cependant faire un choix, vous ne pourrez pas explorer toutes les salles de cette tour sans laisser une possibilité à l'élève recherché de s'échapper discrètement. Il vous faut alors faire un choix, le labyrinthe des miroirs au premier étage ou monter les escalier pour aller fouiller le boudoir de divination, l'observatoire d'astronomie ou la volière. Réfléchissez vite parce qu'un bruit de battement d'aile se fait entendre.

A vous de prendre une décision ...

   
Informations

Ordre de passage :
@Caelan O'Reilly
@Leif P. Loshav
@Maria G. Raspoutina

Maximum 200 mots par réponse. Veuillez respecter l'ordre de poste, le PNJ interviendra à la fin de chaque roulement pour vous proposer des choix d'évolution. Veuillez vous mettre d'accord dans le groupe, sur la solution choisie car elle influencera sur chaque membre. Bonne chance, que la force soit avec vous !
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

1/6/2017, 12:25
Invité
La réaction acerbe de Mademoiselle Raspoutina lui passa bien au dessus de la tête et il se contenta d'affirmer sa prise sur la nuque de l'adolescent, le rapprochant de lui par la même occasion. Songeur, il leva les yeux vers la hauteur indiscernable des escaliers et fit lentement tourner la baguette de chêne entre ses doigts. Le battement d'aile lui fit crisper les épaules et il fronça les sourcils en une mine sévère. Sa voix grave souffla de sorte à ne pas se répercuter contre les murs :

"- Si j'étais un adolescent terrifié et acculé, en plus d'être particulièrement dangereux... j'irais probablement essayer de prévenir le reste de mes compatriotes avant de me faire prendre."

Il regarda Maria et Ada de la tête aux pieds et haussa un sourcils en voyant leurs robes encombrantes. Sachant que la première était une sorcière farouche et violente, il n'avait pas à s'inquiéter de sa sécurité. Pour la seconde, il ne doutait pas qu'elle sache au pire se défendre et au mieux qu'elle n'encombrerait pas les actions de sa comparse.

"- Mesdemoiselles, je propose que l'on se sépare en deux groupes. Restez ensemble et fouillez le Labyrinthe ou bien les autres pièces. Je prends le jeune Loshav à ma garde et nous allons directement à la Volière."

Ils seraient plus rapides avec leur pantalon de toute façon. Lâchant la nuque de Leif, il lui prit le bras sans douceur et le traîna derrière lui alors qu'il s'engageait dans l'escalier avec de longues enjambées.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

1/6/2017, 18:32
Invité
Leif se laissa sans souci rapprocher de Caelan, sans émettre le moindre sourcillement qui puisse témoigner de l'inconfort au niveau de sa nuque. Maria lui faisait un peu peur. Sa voix n'était pas plus douloureuse qu'une autre, mais elle avait le ton des adultes qui s'asseyaient bien trop au-dessus des élèves. Ceux qui n'ouvraient la bouche que pour déplacer les pions de leurs maîtres.
C'était surtout un ton qui ne laissait envisager aucune pitié et une alliance infaillible à Raspoutine. Rien pour mettre le gamin à l'aise. Si cela avait été socialement admis, Leif se serait caché derrière Caelan, ou sous sa chemise, faute de jupons, pour ne plus voir la vilaine. Le professeur était un chic type, et surtout une sorte de sauveur, qui dut comprendre le drame interne de son élève. Il éloigna celles qui mettaient Leif mal à l'aise, et... et...
Et Leif resta seul. Avec un professeur. Qui voulait foncer vers le "danger". Et si leurs avis divergeaient ? Mieux valait ne pas y penser. C'était une confrontation dont l'issue était connue, mais inévitable. La gorge nouée, Leif courrait/volait derrière Caelan, le nez en l'air, la baguette en main. Il guettait les chouettes, prêt à en intercepter une. Il se souvenait de ce sort qu'il avait lu, sans l'avoir encore essayé. C'était... Accio ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

1/6/2017, 21:54
Invité
Ses lèvres se tordirent d’agacement lorsque l'irlandais les dévisagea de la tête aux pieds. Que signifiait ce petit regard médisant ? La sorcière les observa les deux hommes quitter l'endroit pour grimper dans la tour en direction de la volière. Elle aurait voulu les arrêter, juste pour contredire l'homme qui semblait tenir la situation en main comme un maître d'école face à ses élèves. Pour qui se prenait-il celui-là ? Maria retint une insulte franchement mal élevée entre ses lèvres, elle toussota puis observa sa comparse d'aventure d'un air désabusé. "Il semblerait que nous soyons toutes les deux désormais". La Raspoutina observa son environnement, l'oeil perçant, la mine sérieuse, pour finalement reporter son attention vers la jeune femme. "Allons-y, peut-être a-t-il déjà envoyé sa lettre et qu'il attend caché dans le labyrinthe des miroirs". Sans plus attendre, Maria hâta le pas en direction de ladite pièce, s'imaginant déjà ce traitre entre ses doigts crochus, lui faisant regretter amèrement ses choix stupides.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Grigori E. Raspoutine
Chef de la Main Noire
Né(e) il y a : 61 ans
, à : Pokrovskoïe, Russie
, mes proches me surnomment : Raspoutine-Novyi
et pensent que je ressemble à : un fou.
Actuellement je suis : veuf.
, je suis : attiré par les femmes.
J'ai fait des études : standard
, aujourd'hui je travaille en tant : que maître du monde.
Sans le cacher je soutiens : la Main Noire.
J'ai rédigé : 103
parchemins, et récolté : 259
Dengi. Mon portraitiste s'appelle : Eden Memories.
Ma baguette est faite en : en ébène de Macassar et son coeur est en poudre de dent de dragon.


Sacoche magique
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
http://koldovstoretz.forumactif.com
8/6/2017, 21:43
 

Chasse à l'homme : La Tour Sud
Le professeur O'Reilly et le jeune Leif arrivent en haut des marches de la tour mais malheureusement trop tard. En franchissant le palier de la volière, ils aperçoivent l'élève en train d'enfourcher un balais, direction les airs. Brandissant sa baguette, l'Irlandais tente de lui lancer un sort pour le retenir mais le coup par dans le vide puisque le fugitif avait prit soin de piéger les lieux avant de tenter de s'enfuir. Pfouit, dans un grand fracas de battement d'ailes et par magie, les deux protagonistes se retrouvent téléportés on ne sait où, complètement déboussolés.
Maria Raspoutina et Ada Dubroskaya quand à elles entrent prudemment dans le labyrinthe des miroirs. Elle passent la porte pour constater que le noir règne dans la pièce, les myriades de lumières qui habituellement éclairent le labyrinthe sont totalement éteintes. Quelque par devant elles des pas se font entendre. Tandis que Maria lance un sort pour faire revenir la lumière, un autre sort file de nulle part et touche la jeune Ada en pleine poitrine, la laissant inconsciente. Sous le feu de l'action, Maria ne distingue alors que le dos de l'élève fugitif disparaître derrière des miroirs. Après quoi un gros bruit sourd, comme une chute se fait entendre. Maria se lance à la poursuite de sa cible mais tombe nez à nez avec le professeur O'Reilly et Leif au détour d'un miroir. Visiblement ils ont étés téléportés là depuis la volière, des plumes encore plein les vêtements.

Le mystère reste entier, comment un élève peut se trouver à deux endroits au même moment ? Qu'allez vous faire à présent, continuer à chercher dans le labyrinthe, sortir pour explorer une autre piste, ou vous occuper d'Ada qui gît encore au sol et à besoin d'aller à l'infirmerie.

A vous de prendre une décision ...

   
Informations

Ordre de passage :
@Caelan O'Reilly
@Leif P. Loshav
@Maria G. Raspoutina

Maximum 200 mots par réponse. Veuillez respecter l'ordre de poste, le PNJ interviendra à la fin de chaque roulement pour vous proposer des choix d'évolution. Veuillez vous mettre d'accord dans le groupe, sur la solution choisie car elle influencera sur chaque membre. Bonne chance, que la force soit avec vous !
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

8/6/2017, 22:24
Invité
Tout se passa bien trop vite pour qu'il puisse apporter une logique méthodique à ses actions. Il ne fut, au sommet de cette tour, qu'un nœud de muscles et d'instincts. Un ensemble de réactions plutôt que de raisonnements. Baguette brandie en direction de l'élève en fuite, le professeur O'reilly avait négligé la détection de possibles pièges. En une explosion de plumes et une distorsion de l'espace : il se retrouvait non plus dans la volière, mais dans une salle vaste et totalement obscure.

Désorienté, il repéra la silhouette menue de Leif et posa une main ferme sur son épaule pour le ramener contre lui, entendant des bruits de pas précipités... puis tomba nez à nez avec Maria. Un sortilège de Stupéfix manqua de frapper de plein fouet la surveillante, mais l'irlandais retint sa voix au dernier moment. L'expression grave, il demanda à la femme ce qu'il venait de se passer pour elle et nouvelle lui fit froncer les sourcils, puis grincer des dents.

"- La chasse est dans ce cas terminée. L'élève s'est enfui à bord d'un balai depuis le sommet de la tour Sud."

Dit-il sèchement alors qu'il lâchait Leif pour s'accroupir aux côtés d'Ada. Il prit le pouls de la jeune femme, souleva une paupière pour s'assurer de sa pupille et vint ensuite la porter au creux de ses bras, se relevant avec puissance bien qu'il recula d'un pas pour récupérer son équilibre.

"- Il aura probablement usé d'une illusion ici pour vous leurrer. Peut-être un mirage dans les reflets des miroirs... tandis que dans la volière ? Il nous attendait, déjà sur le départ. Un sort de téléportation, peut-être une planche ou un sceau déguisés en portoloin pour nous téléporter ici et se donner tout le temps nécessaire à sa fuite."

Un gosse l'avait piégé comme un idiot. Autant dire que l'irlandais l'avait en travers. Mais plus important encore, il devait ramener cette femme -qui qu'elle soit- à l'Infirmerie et il comptait bien prendre avec lui Leif ! Hors de question de le laisser avec la Raspoutina assoiffée de sang.

"- Vous pouvez continuer, si vous le désirez. Moi je m'arrête là : le serment d'Hypocratte m'oblige."

Et sur ce, le professeur de Botanique commença à se diriger vers le second étage du bâtiment principal.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

12/6/2017, 15:16
Invité
"- Gninquequoi ?"

Ce fut plus ou moins le borborygme qui échappa à ce pauvre Leif lorsqu'il se retrouva dans le noir, l'estomac légèrement vrillé par sa toute première téléportation, le coeur et l'esprit complètement paniqués par la précipitation des événements et des questions. Il n'avait su comment protéger le fugitif, n'avait su ce qu'il devait faire lorsque son professeur avait tendu sa baguette vers lui, savait encore moins ce qu'étaient ces bruits de pas, ni s'il devait être rassuré par la soudaine proximité avec Monsieur Plantes.
Ses yeux s'habituèrent à l'obscurité. Il sentit ses muscles se tendre en croyant reconnaître Maria Raspoutina. Il s'immobilisa totalement. Peut-être que les ombres allaient le happer, ou peut-être que sa vision était basée sur le mouvement.

L'annonce de la fin de la chasse le soulagea néanmoins. Cela voulait dire que son camarade était sauf... Normalement. Ce ne fut qu'à cet instant qu'il remarqua Ada au sol. Le professeur était déjà dessus, il craignait de l'encombrer. Enfin, était déjà sur le sujet, hein. La crainte lui serra la gorge, tandis qu'il guettait le verdict. Serment d’Hippocrate ? Il devait y avoir un espoir, alors. Il ne criait pas victoire trop tôt: Caelan repartant à ses affaires, il laissait Leif face au risque de rester avec la dame-qui-mange-les-enfants. Le regard de l'élève oscilla entre elle, et Monsieur-Sécurité, quand bien même le choix était déjà tout fait. Il ne lui restait qu'une excuse à trouver. En trottinant, il rejoignit son professeur, se hâtant de lui demander s'il pouvait l'aider d'une quelconque manière, espérant qu'il aurait pitié et jouerait le jeu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

12/6/2017, 17:12
Invité
Maria avait le visage rougi par la colère qui s'était emparée d'elle. Fui ? Il avait fui ? C'est tout ? La sorcière se mit à dévisager fortement le professeur qui avait conclus à l'arrêt pur et simple des recherches pour s'occuper de cette pauvre créature allongée sur le sol. Elle porta ses mains sur ses hanches. Déception, une véritable déception. Maria aurait préféré rejoindre la volière elle-même au lieu de se coltiner cette pauvre et faible femme. Elle aurait tué cette élève, même sur le balais. Un simple sortilège funeste, cela lui aurait évité d'annoncer cette pitoyable nouvelle à son paternel. Une honte, elle se décompensait alors que l'élève alla rejoindre le professeur. Faibles créatures, vous ne savez pas ce qui va vous attendre. Le courroux du chef suprême ira les sortir de leur illusion humaniste pour les ramener à la réalité des choses. "Nous en reparlerons O'Reilly, l'affaire n'est pas terminée" Lui lança-t-elle, le regard haineux, tandis qu'elle quittait l'endroit pour aller annoncer le résultat de la traque aux autorités de la Main Noire. Elle avait perdu, le regard sombre de son géniteur vint s'abattre sur elle. "Père ... L'élève s'est échappé avant que nous ayons réussi à le tuer"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» [INTRIGUE N°2] Groupe 1 : Au Sommet de la Tour
» [INTRIGUE N°2] Groupe 3 : La Fin d'une Epoque
» Intrigue n°3, groupe 4 : Moi, j'ai toujours rêvé d'être une voiture, et toi ?
» Intrigue n°3, groupe 1 : Fête aquatique
» Intrigue VI => Groupe Boba

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: YUG ► Tour Sud-
Sauter vers: